Flambée des prix des matières premières dans la construction !

CONSTRUIRE EN 2021 COUTERA PLUS CHER.

Depuis quelques mois maintenant nous constatons une forte augmentation des prix des matières premières utilisées dans la construction et les chantiers commencent à subir les premières perturbations dues à la pénurie de matériaux pour la construction.


Le prix du bois a par exemple pris l'ascenseur avec une augmentation avoisinant les +50% et des délais d'approvisionnement pouvant atteindre les 16 semaines au lieu des 10 jours habituels.


Cette forte hausse s'explique non seulement par la baisse de production due à la pandémie du COVID 19, mais surtout par la forte demande américaine achetant habituellement le bois au Canada. De nouvelles taxes d'importations fixées par l'administration Trump détournent également les chaînes d'approvisionnement traditionnelles vers l'Europe créant une forte pression sur les prix.


Mais cette hausse des prix ne se limite pas seulement au bois, elle se généralise également sur les autres matériaux de construction tel que :

Les plastiques : (+115%) nécessaires pour la fabrication des isolants, tuyaux et conduites

Le cuivre : (+51%) utilisé dans les câbles électriques

L'acier : (+60%) utilisé pour les charpentes métalliques, profils de fenêtres et la visserie

Semi-conducteurs (+80%) : présents dans le matériel électronique, les panneaux photovoltaïques et les batteries

Les entreprises de la construction sont déjà entrain de réajuster leurs offres en conséquence. Attention aux chantier en cours qui souffrent déjà de retards d'approvisionnement et d'augmentations de prix.


Mais cette forte demande ne s'explique pas seulement pas le ralentissement dû à la pandémie: d'autres facteurs expliquent également cette forte demande :


Le télétravail et la migration de la ville à la campagne

Alors que nous "fêtons" les 1 an de pandémie, le télétravail forcé a changé drastiquement les habitudes de vies. Tout à coup, l'exception devient la règle. Les travailleurs n'ont plus besoin de se déplacer vers la ville et les grands espaces ruraux ont gagné en attractivité. Une réelle prise de conscience a eu lieu et les gens accordent de plus en plus d'importance au confort de leurs maisons et à sa localisation.




Les taux d'hypothèques historiquement bas

Rappelons également que dans l'histoire, jamais les taux n'ont été aussi bas. Laisser "dormir " de l'argent en banque coûte cher à l'épargnant qui est encouragé à emprunter pour construire ou rénover. Les frais d'acquisition (hypothèques) sont historiquement bas et ils est devenu plus intéressant d'être propriétaire que locataire.


L'évolution de la bourses en 2020

Malgré la pandémie du COVID 19 et l'immobilisation de pans entiers de l'économie, la bourse à subi des variations records autant à la baisse qu'à la hausse. Cette volatilité a poussé de nombreux investisseurs à se replier dans des valeurs refuges telles que la pierre. Des plus-values records (notamment dans les cryptos) ont également permis de dégager des liquidités importantes réinvesties dans l'immobilier.


Action écologique boostée par les subventions à la rénovation

Notre parc immobilier très largement construit dans les années 70 est vieillissant et souvent décrit comme des "passoires énergétiques". Ces bâtiments sont souvent mal isolés et ne répondent plus aux standards énergétiques et de confort actuels. Rappelons que la confédération s'est engagée à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. D'importantes subventions ont été débloquées afin d'encourager les propriétaires à assainir leurs bâtiments.


Evolution démographie et renouvellement de la génération "baby boomer"

Finalement, l'évolution démographique joue certainement un rôle qui va s'intensifier avec les années. Nos parents, la génération baby-boomer, se séparent gentiment de leurs biens pour acquérir un appartement plus adapté , financé leur retraite ou tout simplement transmettre leur patrimoine à leurs enfants. Cette nouvelle génération de propriétaires profite des taux bas pour financer des rénovations d'assainissement participant ainsi à l'augmentation de la demande.


289 vues0 commentaire